Contretemps pour la nouvelle gendarmerie (Waremme)

En juillet 1989, le ministre DUPREZ Jos. informe la ville de Waremme que la construction de la nouvelle gendarmerie est repoussée. A l’ouverture des soumissions, la meilleure offre est de 57,4 millions de francs, alors que les services compétents du ministère des travaux publics ont estimé la dépense à 39,5 millions de francs.

Le projet de construction doit donc être revu à la baisse pour s’inscrire dans cette estimation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.