Succession à la ferronnerie Couchant (Waremme)

En 1964, COUCHANT Edouard cède à son fils, COUCHANT Hyacinthe, la direction de l’entreprise familiale de ferronnerie-poêllerie, fondée en 1852 à Waremme.

2 réflexions au sujet de « Succession à la ferronnerie Couchant (Waremme) »

  1. Bonjour, je suis le petit-fils de Edouard Couchant (ferronnier; poêlier; serrurier)
    mon grand-père est né le 23/03/1899 et décédé le 07/01/1996, il était marié à Aline Jeandarme de Bettincourt. Ils ont eu deux enfants:
    Hyacinthe qui a repris l’entreprise en 64 et ce jusqu’à l’âge de sa pension il est décédé en 2001 (c’est donc Edouard et non Julien qui a remis l’entreprise à son fils, Julien était décédé depuis longtemps, moi je suis né en 1951 et je ne l’ai jamais connu..)
    et ma mère, Marie-Josée décédée en 2006.
    D’autre part vous parlez de noce de diamant dans les années 80, il ne s’agissait évidemment pas de Julien mais de Edouard et Aline, mes grand-parents.
    Tout ceci n’a, bien sûr, qu’une importance fort relative mais tant qu’à faire autant que les données soient correctes.
    En anecdote, on parlait jadis de la « Mesure Couchant » (une manière très peu scientifique de mesurer les coses), Guy Lemaire avait fait un billet wallon sur ce sujet et mon grand-père avait été un tantinet vexé car il s’y croyait incriminé alors que l’anecdote concernait Julien, mon arrière-grand-père.
    Je vous souhaite une bonne fin de journée.
    Bien à vous.

    • Cher Monsieur,

      Merci pour ces informations. C’est bien ainsi que je conçois ce site: une interaction entre l’auteur et les lecteurs.
      Pour moi, l’Histoire n’est pas faite que de la vie de « grands » personnages, mais est également constituée de celle de chacun d’entre-nous. L’addition de ces informations permet de mieux comprendre la vie de personnes à une époque donnée. Les précisions que vous voulez bien m’apporter n’ont donc pas, à mes yeux, une « importance fort relative », mais sont simplement « importantes ».
      Cela dit, cette vision de l’Histoire est tout-à-fait personnelle et n’est pas partagée par tous.
      Si vous disposez d’autres informations ou documents sur votre famille, et que vous consentez à les partager, je suis « preneur ».
      Et si nous n’allons pas plus loin, je tiens encore à vous remercier de votre commentaire.

      Bien à Vous.

      Jacques FRANCOIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.