Le Grand Jardin de Waremme

En 1944, l’espace qui s’étend du presbytère et de l’ancienne centrale électrique de Waremme, jusqu’au Geer, est appelé « Le Grand Jardin ». Il sert de terrain de jeu à différents mouvements de jeunesse de la ville.

(Ce terrain à appartenu, dès 1639, à la Confrérie Saint-Sébastien des Archers de Waremme)

Admission à la Confrérie Des Archers (Waremme)

Le 26 janvier 1757, FRAIPONT Pierre, DELOUNIER Nicolas, FRAIPONT Henry, DEJENEFFE Nicolas, FRERARD Gilles, FRAIPONT Hubert, STEVENNE Guillaume, DUCHATEAU Joseph, MONJOIE Joseph et BODEN François sont admis dans la Confrérie Saint-Sébastien des Archers de Waremme.

Arnold Thirion, porte-drapeau (Waremme)

Le 20 juin 1824, lors de la Procession de la Fête-Dieu à Waremme, THIRION Arnold porte le drapeau de la Confrérie Saint-Sébastien des Archers.

La Confrérie des Archers de Saint-Sébastien de Waremme

Durant la Première Guerre Mondiale, les archers de la Confrérie Saint-Sébastien de Waremme s’entraînent au tir à la perche horizontale.

Armand Charlier, archer (Waremme)

En 1913, CHARLIER Armand est admis à la Société Saint-Sébastien des Archers de Waremme. La Société a son siège rue Porte de Liège.

Le Cercle « Les Francs Tireurs de Waremme »

Le 11 août 1912, le Cercle « Les Francs Tireurs de Waremme » est une société de tir à l’arc à la perche, qui a été fondée vers 1870. Dans la lignée de la Confrérie Saint-Sébastien des Archers de Waremme, dissoute, le nouvelle société est essentiellement sportive (et non plus militaire), mais elle a conservé quelques usages anciens, notamment, la désignation annuelle d’un Roi.

Le tir à l’arc est un sport très répandu dans la région de Waremme aux 19ème et 20ème siècle. Le local du cercle se situé chez BOUX L.. La perche de tir, ornée de petits oiseaux, de poules, de canes et du coq, est dressée lors de chaque compétition.

La perche de Waremme est dressée, dans un premier temps, dans une prairie située à l’entrée de la route de Remicourt. Elle sera ensuite dressée en d’autres endroits:

  • Dans les années 30, derrière chez JAVAUX (terrain du vélodrome)
  • Au Fonds d’Or
  • Dans le futur zoning industriel
  • A Longchamps

Les Francs Tireurs de Waremme

En 1914, avant la Première Guerre Mondiale, composition de la Société « Les Francs Tireurs » de Waremme.

La Société « Les Franc Tireurs » a pris la succession de la « Confrérie Saint-Sébastien des Archers de Waremme ». Quelques-uns de ses membres sont :

  • GOVAERTS Lambert
  • STASSE Léonard
  • SAUTIER Hubert
  • CHARLIER Armand (greffier)
  • BADA Mathieu (livreur de la « Levure Royale »)
  • GILET Ferdinand (fabricant de tabac)
  • LEGRAND Arthur
  • GOFFART Jean (boucher dont la boucherie se situé rue de la Station à Waremme).

La Confrérie Saint-Sébastien des Archers est propriétaire du Pré des Archers (Waremme)

Le 2 janvier 1888, les membres survivants de la Confrérie Saint-Sébastien des Archers de Waremme, souscrivent un acte par lequel ils se déclarent propriétaires du Pré des Archers.

Le Pré des Archers est situé à Waremme, Sous-le-Château (21 ares 81 centiares). Ils se déclarent également propriétaires du Pré « Aux Digues » dit « de la Sainte-Vierge Marie », joignant La Mulle (30 ares 51 centiares).

Les signataires de cet acte sont :

  • PETITJEAN Hubert (machiniste au chemin de fer)
  • LHOEST Guillaume (maréchal-ferrant)
  • GONTHIER André (sans profession)
  • FRAIPONT François (sans profession)
  • ONKELINX Joseph (jardinier)
  • LHOEST Constantin (maréchal-ferrant)
  • SALME Guillaume (menuisier)
  • PIRSON Joseph (entrepreneur)
  • RENIER Guillaume (peintre)
  • PÂQUES Alphonse (charron)
  • HENNIN Guillaume (entrepreneur)

La Confrérie Saint-Sébastien des Archers de Waremme

En 1828, le conseil de la Confrérie est composé de :

  • HENNIN Henri (Roy)
  • LHOEST Guillaume (Doyen)
  • STEVENNE Guillaume (Gouverneur)
  • FRAIPONT Antoine
  • ERPICUM Louis
  • SALLE Guillaume
  • HOGE Jean
  • ERPICUM
  • FRAIPONT Philippe
  • FRAIPONT Augustin
  • FRAIPONT Dieudonné
  • GONTHY Simon.

La Confrérie Saint-Sébastien des Archers de Waremme

En 1811, à la Pentecôte, le conseil des anciens de la Confrérie est composé de :

  • DEJENEFFE François : le roi
  • LISMONDE Hubert : le doyen
  • SALES : le gouverneur
  • BOUNIE Balthazar
  • GUILLICK Simon
  • GUILLICK Mathieu
  • FRESON François
  • FRAIPONT Antoine
  • SWECK Robert, en qualité de prêtre
  • MELARD Barthelemy-Hubert, secrétaire.

Les deux derniers n’ont qu’une voix consultative.

Lors des traditionnels diners du lundi et mardi de la Pentecôte, 23 confrères sur les 36 sont présents.