Armand Jamoulle, bourgmestre (Viemme)

Le 26 septembre 1941, le notaire JAMOULLE Armand est nommé bourgmestre faisant-fonction de Viemme, en remplacement de STASSE Jules, démissionnaire.

Albert Warnotte démissionne (Faimes)

En 1974, le bourgmestre de Faimes, WARNOTTE Albert, démissionne. Il reste cependant conseiller communal.

Changements au Comité du Carnaval (Waremme)

Le 6 mars 1988, plusieurs membres fondateurs du comité organisateur du Carnaval de Waremme démissionnent. Un nouveau Comité se constitue sous la présidence de RIGO Arthur.

Charles Gérard au F.I. (Remicourt)

En 1943, l’ancien bourgmestre de Remicourt, GERARD Charles, qui a démissionné pour ne pas appliquer les directives de l’occupant allemand, passe dans la clandestinité, au Front de l’Indépendance (F.I.).

Charles Gérard, bourgmestre démissionnaire (Remicourt – Allemagne)

En juin (?) 1940, le bourgmestre de Remicourt, GERARD Charles, démissionne, pour ne pas appliquer les directives de l’occupant allemand. Plus tard, il passera dans la clandestinité.

Michel Paulus se retire (Donceel)

En août 2012, le bourgmestre de Donceel, PAULUS Michel, se retire après 24 ans d’exercice de la fonction. Il est remplacé par BOXUS Jean-Luc.

Michel Jadoul démissionne (Berloz)

michel jadoul

michel jadoul

Le 20 avril 2015, l’ancien bourgmestre de Berloz, JADOUL Michel, âgé de 77 ans, démissionne de sa fonction de conseiller communal. Il est remplacé par HOSTE Alex.

alex hoste

alex hoste

Tensions à l’Hôtel de Ville (Waremme)

Le 7 septembre 1944, en pénétrant à l’Hôtel de Ville de Waremme, les Résistants de l’Armée Secrète (AS), MOUREAU Edmond et GODBILLE Maurice, y trouvent quelques membres du Front de l’Indépendance (FI) qui les ont précédés:

  • GAUNE François
  • DERYDT Alfred
  • RENKIN André

Il y a des divergences de vue entre les deux organisations de Résistants.

Les membres du Front de l’Indépendance veulent une répression impitoyable et immédiate des traitres et des collaborateurs, alors que les membres de l’Armée Secrète veulent avant tout réinstaller l’autorité qui existait en mai 1940, c’est-à-dire le bourgmestre JOACHIM Guillaume. Les membres du Front de l’Indépendance déclarent que celui-ci a collaboré avec l’Occupant et qu’il doit être démis. Pour eux, le seul représentant de l’autorité doit être le commissaire HARDY Camille, qui a refusé toute collusion avec les Allemands, dès le début de l’Occupation.

François Perin quitte le PRL (Liège – Belgique)

En 1985, PERIN François, natif de Liège, démissionne du PRL, dont il ne peut plus supporter la politique conservatrice et qui ne partage pas sa vision du fédéralisme européen.