Maintien de l’imposition des sucreries (Waremme)

Le 18 mai 1867, le Conseil Communal de Waremme constate que les péages perçus sur les voiries de la commune ne suffisent pas à la réparation des dégradations causées à celles-ci par les charrois des sucreries. Il décide donc de maintenir les impositions établies à leur charge, malgré leur réclamation.

Les péages sur les routes (Belgique)

En 1831, le Congrès National décide de conserver les droits de barrières (péages) sur les routes nationales et provinciales,, et d’en consacrer les revenus à l’entretien et à l’amélioration du réseau routier dans son ensemble.

En général, les barrières sont disposées tous les 5 kilomètres. Elles sont affermées individuellement à des personnes privées, désignées par le biais d’une adjudication publique. Moyennant le paiement d’un montant convenu, le preneur peut exploiter une barrière déterminée.

Pétition en faveur d’Emile Hallet (Waremme – Belgique)

Le 13 juin 1881, le Baron DE SELYS-LONGCHAMPS Michel-Edmond écrit au Ministre ROLIN et lui communique une pétition de 72 bourgmestres, en faveur du maintien de HALLET Emile au Commissariat d’Arrondissement de Waremme.

Le député Eloy de Burdinne aime parler

En décembre 1835, le député de l’arrondissement de Waremme, ELOY DE BURDINNE Pierre-Lambert, établit le record du plus long discours de l’histoire parlementaire belge de 1830 à 1848. Il conserve la parole pendant 3 jours (le 8, 9 et 10 décembre) pour s’opposer à la mise en œuvre de la péréquation cadastrale.

Son discours, non seulement, ne brille pas par son éloquence, mais de plus, révèle un absence de hauteur de vue, par souci de maintenir un avantage fiscal injustifié.

Les prêts de disques (Waremme – Belgique)

En 1971, la convention passée avec la Discothèque Nationale conditionne à un minimum de 2.000 prêts par an le maintien du service de bus itinérant à Waremme.

L’abattoir devrait être aménagé (Waremme)

Le 24 septembre 1984, le conseil communal de Waremme réaffirme son désir de voir maintenir l’abattoir communal et décide de commander une étude pour l’aménagement de celui-ci, afin de le rendre conforme aux prescriptions de la C.E.E.

L’église de Grand-Axhe, démolie ?

En avril 1986, le gouverneur de la Province de Liège, l’Evêché et le Ministère de la Justice marque leur accord pour la démolition de l’église de Grand-Axhe. Mais la Fabrique d’Eglise fait marche arrière, en demandant de faire réaliser des travaux pour maintenir l’église actuelle.

L’école gardienne de Bettincourt

En septembre 1983, l’école gardienne de Bettincourt compte 7 élèves, alors qu’il en faut en principe 10 pour le maintien de la classe.

L’échevin de l’enseignement de Waremme, CHABOT Jacques, va introduire une demande de dérogation pour le maintien de cette classe.

L’école gardienne de Bovenistier

En septembre 1983, l’école gardienne de Bovenistier compte 9 élèves, alors qu’il en faut en principe 10 pour le maintien de la classe.

L’échevin de l’enseignement de Waremme, CHABOT Jacques, va introduire une demande de dérogation pour le maintien de cette classe.

Abandon des Chemins de Fer Vicinaux (Waremme)

Le 16 mai 1953, le service « voyageurs » des Chemins de Fer Vicinaux est abandonné, suite à l’arrivée des bus scolaires. Le service « marchandises » sera maintenu jusqu’au 1er juin 1959.